Actu RSS
Partager cette page
Lun. 21/11/2011 - 16:22 CET

Bilan de la 2ème journée de H Cup

Edimbourg Racing-Métro (48-47)

Le Racing a certainement abandonné ses derniers espoirs de qualification pour les quarts de finale de la compétition en s’inclinant face aux Ecossais au termes d’une rencontre renversante. Après avoir concédé deux essais coup sur coup en tout début de rencontre, les Franciliens ont complètement changer la donne, prenant même une avance de 24 unités peu avant l’heure de jeu (20-44, 53e). Mais la troupe de Pierre Berbizier s’est peut-être montrée trop présomptueuse face à un adversaire qui a fait preuve de caractère pour finalement s’imposer avec le bonus offensif en prime.

Clermont Aironi (54-3)

De la maîtrise et de la justesse, Clermont en a fait preuve vendredi soir pour s’offrir une promenade de santé contre Aironi. Une belle victoire auréolée de huit essais, qui replace les hommes de Vern Cotter dans la course aux quarts de finale: objectif majeur de l’équipe cette saison. Certes, l’adversaire italien était largement à leur portée, mais les Clermontois ont joué le coup à fond, conscients d’avoir manqué leur déplacement à Ulster, une semaine auparavant. De très bon augure en vue du retour au Top 14 la semaine prochaine avant la réception de Leicester le 11 décembre prochains.

Biarritz Saracens (15-10)

Le Biarritz Olympique est de retour. Incapables de remporter le moindre match à domicile depuis la début de saison en Top 14, les Basques se sont appliqués pour se rassurer face aux champions d’Angleterre en titre. La victoire fut longue à se dessiner mais la troupe de Patrice Lagisquet s’est octroyée une précieuse victoire sur le plan comptable, d’autant que les Ospreys, leader de la poule 5, ont été accrochés sur la pelouse de Trévise (26-26). Seul point négatif, le point de bonus défensif concédé à des Sarries accrocheurs.

Castres Munster (24-27)

Enorme désillusion pour les Castrais. Après fait la course en tête pendant plus d’heure de jeu, la formation drivée par le duo d’entraîneur Laurent Travers-Laurent Labit ont été surpris par par le maitre-drop de l’ouvreur irlandais, Ronan Ogara, en fin de match. Comme souvent sur la scène européenne, les Français ont payé leur manque d’expérience au plus haut niveau et sont désormais condamnés à un sans faute lors de leurs prochaines sorties s’ils veulent conserver une chance d’arracher leur ticket pour la phase finale de cette Coupe d’Europe.

Connacht Toulouse (10-36)

Les Toulousains ont assuré l’essentiel sur la pelouse du Sportsground, ni plus ni moins. Mais cette victoire laisse néanmoins un goût d’inachevé dans la bouche des protégés de Guy Noves qui pourraient regretter le point de bonus offensif laissé en cours de route, dans l’optique d’une qualification mais aussi et surtout dans la quête d’un quart de finale à domicile. La faute à un relâchement coupable de toute l’équipe aux retours des vestiaires alors que les Irlandais semblaient déjà asphyxiés. La double confrontation du mois de décembre face aux Harlequins s’annonce décisive.

Bath Rugby Montpellier (16-13)

Une semaine après être passés tout près d’un exploit face aux champions d’Europe en titre du Leinster, les Montpelliérains se mordent de nouveau les doigts au lendemain de leur défaite sur la pelouse du Bath Rugby. Coupables d’une entame de match complètement manquée, Fulgence Ouedraogo et ses partenaires ont couru après le score pendant toute la rencontre… Mais en vain. Avec seulement trois points en deux rencontres, le MHR va très vite devoir se remettre en scelle pour récupérer les points perdus face aux Ecossais de Glasgow.

Profitez des bonus !

Nous vous recommandons les sites ci-dessous pour vos paris rugby :

Newsletter rugby
A télécharger
Parissportifs.com