Actu RSS
Partager cette page
Mer. 05/10/2011 - 10:32 CEST

La révolte a sonné pour les Bleus

« Si on n’a pas les bons comportements cette semaine et samedi, on rentrera en France et on n’aura pas mérité d’aller plus loin ». Les propos de Marc Lièvremont ont une nouvelle fois le mérite d’être clairs, les Bleus ne peuvent plus se chercher d’excuses s’ils veulent passer l’obstacle anglais en quarts de finale du Mondial. « On est déjà en sursis à l’issue de cette qualification heureuse après deux défaites. Le fait que ce soit l’Angleterre peut contribuer à pimenter le contexte de ce match mais ça reste avant tout une histoire d’hommes qui veulent prendre leur revanche. »

Pour bousculer ses troupes et pour essayer d’éviter un nouvel accroc qui serait catastrophique pour tout le groupe, le sélectionneur tricolore n’a pas hésité à employer des mots forts. Révolte, rébellion, orgueil et fierté sont revenus inlassablement dans le discours de l’ancien entraîneur de Dax. Et le message semble avoir fait son chemin jusqu’aux oreilles des joueurs.  « Il y a beaucoup de motivation, explique Lionel Nallet. Tout le monde a un peu envie de sauver notre honneur. On arrête de se poser des questions. Malgré tout ce qu’on a pu faire sur la première partie du Mondial, on a encore le droit d’y croire. On sait par où ça passe. »

Imanol Harinordoquy attend lui la concrétisation de ces bonnes intentions sur le terrain. « Chacun doit être un leader à son poste. Après, le dire, c’est bien beau… On a beaucoup parlé à la presse, on ne s’est peut-être pas assez parlé entre nous. On l’a fait récemment. Mais maintenant, c’est d’actes dont on a besoin. L’équipe de France est performante quand elle ne se pose pas de questions… »

Profitez des bonus !

Nous vous recommandons les sites ci-dessous pour vos paris rugby :

Newsletter rugby
A télécharger
Parissportifs.com