Actu RSS
Partager cette page
Jeu. 20/10/2011 - 17:57 CEST

Les cinq All Blacks à surveiller

Comme à leur habitude, la Nouvelle-Zélande mise sur une nouvelle génération de joueurs plus ou moins jeunes mais toujours aussi talentueux. Une nouvelle vague prête à entretenir le mythe des All Blacks en terrassant l’équipe de France, ce dimanche 23 octobre, en finale de la Coupe du monde. Parmi ces joueurs, cinq hommes devront être particulièrement surveillés par les Bleus s’ils veulent éviter une correction.

Jerome Kaino (28 ans, 1,96 m, 110 kg, 49 sélections)

Avec sa puissance impressionnante, ses plaquages, sa faculté à casser les défenses, à faire constamment avancer son équipe, Jerome Kaino s’est imposé comme l’arme principale du pack néo-zélandais. « Pour moi, c’est le meilleur n°6 actuellement, s’enthousiasme Steve Hansen, l’entraîneur des avants. Il a également mûri pour devenir un athlète très fort mentalement, et ça explique pourquoi il joue si bien. »

Piri Weepu (28 ans, 1,78m, 98 kg, 53 sélections)

En l’absence de Dan Carter, le demi de mêlée maori prend à sa charge une grande partie du jeu des All Blacks. Et il l’a fait avec brio quand on connait l’influence qu’avait son coéquipier blessé. Auteur de 21 points aux pieds face à l’Argentine en quart de finale, « M. Fixit » (« M. Solution ») s’est montré moins à son aise contre l’Australie mais s’il retrouve son adresse, le XV de France aura bien du mal à le contenir.

Aaron Cruden (22 ans, 1,75 m, 82 kg, 6 sélections)

L’un des benjamins de cette équipe et pourtant celui sur qui repose le plus de pression puisqu’il a été désigné comme le remplaçant de Dan Carter à l’ouverture. « On le sent décomplexé et pourtant le challenge était tout sauf simple », souligne Marc Lièvremont. Un avis partagé par Morgan Para: « Il est rentré en prenant les clés du camion (…) Offensivement, il est très bon. Je m’attends à un gros match face à lui. »

Cory Jane (28 ans, 1,83 m, 88 kg, 28 sélections)

Réprimandé après sa beuverie précédent le match de poule contre les Bleus, Cory Jane s’est refait une image à l’occasion de la demi-finale disputée contre l’Australie. « Sa meilleure performance de la Coupe du monde » selon Vincent Clerc. Athlétique, bon relanceur, gros plaqueur… L’ailier néo-zélandais n’est peut-être pas le joueur le plus spectaculaire de sa troupe, mais son efficacité est redoutable.

Israel Dagg (23 ans, 1,88 m, 95 kg, 8 sélections)

Voilà un joueur capable de faire basculer une rencontre à lui seul. En plus de sa complicité avec Ma’a Nonu et Cory Jane, le jeune arrière peut efface n’importe quel adversaire sur une course, grâce notamment à son corps désarticulé et ses appuis impressionnants. Les Bleus sont prévenus!

Profitez des bonus !

Nous vous recommandons les sites ci-dessous pour vos paris rugby :

Newsletter rugby
A télécharger
Parissportifs.com