Actu RSS
Partager cette page
Mer. 12/10/2011 - 13:12 CEST

Les premiers déçus du Mondial

L’Angleterre navigue à vue

Il y a des défaites que l’on n’oublie pas. Celle concédée par l’Angleterre face à la France (19-12), la première de leur histoire, en fait partie. Elle sonne non seulement la fin du XV de la Rose dans ce Mondial mais probablement aussi l’heure de la retraite internationale pour une bonne partie des cadres de l’effectif. Jonny Wilkinson, Lewis Moody, Mike Tindall, Simon Shaw ou Steve Thompson… Les derniers champions du monde millésime 2003 ne sont sûr de rien. « Je vais passer un peu de temps avec ces joueurs dans les prochaines semaines et voir où ils en sont, tempère le sélectionneur Martin Johnson. Après une Coupe du monde, il y a toujours un petit moment de transition d’un an ou deux, mais j’ai besoin de ces joueurs. »

L’Afrique du Sud perd son titre

Vainqueur de la dernière édition du tournoi, l’Afrique du Sud de Peter de Villiers est tombé de haut contre l’Australie (11-9), en quarts de finale. Une défaite au goût amer pour une équipe qui visait la passe de trois cette année, même si finalement, les Boks ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Là aussi, il va falloir tourner la page et trouver une alternative durable à un jeu essentiellement axé sur la puissance physique. Le départ annoncé du sélectionneur et de sa vieille garde doit permettre de construire l’avenir sur de nouvelles bases.

L’Irlande en quête d’un nouveau souffle

Invaincue en phase de poule pour la première fois de son histoire, l’Irlande avait une belle carte à jouer en quart de finale. Mais les joueurs du XV du Trèfle se sont littéralement écroulés face aux voisins gallois (22-10), et ont fait voler en éclat l’espoir placé en eux. Ils rêvaient de faire quelque chose de spécial dans cette Coupe du monde, ils vont devoir reconstruire. Avec six trentenaires dans le XV de départ face aux Gallois, l’Irlande avait en effet la plus vieille équipe de la compétition. Le choix de l’expérience n’a pas payé, place désormais à la nouvelle génération.

L’Argentine dans la continuité

Bien entendu, les Argentins ont forcément été déçus de ne pas faire aussi bien qu’en 2007 et cette demi-finale disputée face à l’Afrique du Sud. Mais à l’inverse des trois autres sortants, les Pumas peuvent se targuer d’avoir un avenir proche prometteur. En intégrant le Four Nations et en se frottant régulièrement aux trois nations de l’hémisphère sud, ces derniers ne peuvent que progresser. Et ils pourraient très vite s’installer durablement dans le haut du panier mondial…

Profitez des bonus !

Nous vous recommandons les sites ci-dessous pour vos paris rugby :

Newsletter rugby
A télécharger
Parissportifs.com