Actu RSS
Partager cette page
Mar. 01/11/2011 - 11:54 CET

Serge Blanco inquiet pour Biarritz

« Il n’y avait pas de combativité. Les Biarrots ont démissionné et n’étaient pas présents sur le terrain. Même moi en surpoids, j’aurais pu jouer ! ». Serge Blanco, le président du BO, n’y est pas allé par quatre chemins pour critiquer son équipe après son non-match face à Clermont, le weekend dernier. Un constat implacable sur le manque d’implication de tout son groupe au moment où le club basque végète en queue de peloton. Dernier au classement du Top 14 avec une seule victoire en neuf matchs, le Biarritz Olympique vit certainement l’un des moments les plus difficiles de son histoire.

« Repartir à zéro »

« On doit repartir à zéro, et nous avons atteint le point zéro. On a failli véritablement connaître une Bérézina. Je dis failli parce que je savais à quoi m’attendre à Clermont en laissant des internationaux et des blessés au repos, relativise Blanco. Mais on va se remettre en question. J’ai des objectifs, dont celui d’être dans les six premiers. Aujourd’hui, même si on a pris 41 points, on continuera à avoir cet objectif là.On va continuer à croire en nos chances. Sur la phase retour, on accueillera beaucoup de ‘gros’ et on s’expliquera avec eux ! »

Le derby face au voisin bayonnais aurait été une belle occasion de repartir de l’avant et de reconquérir le public d’Aguiléra. Mais là encore, les joueurs du BO manquent de chance puisque de derby, il n’y aura pas, la faute à une épidémie d’oreillons déjà fatale au match des promus Béglais et Lyonnais ce weekend. Un changement de programme qui devrait néanmoins permettre au groupe de prendre le temps de relancer la machine grâce notamment au retour des Bleus comme Imanol Harinordoquy, Raphaël Lakafia, Fabien Barcella, Dimitri Yachvili ou encore Damien Traille. Déclic attendu…

Profitez des bonus !

Nous vous recommandons les sites ci-dessous pour vos paris rugby :

Newsletter rugby
A télécharger
Parissportifs.com