Actu RSS
Partager cette page
Dim. 30/11/2014 - 22:39 CET

Trois astuces pour faire un bon pronostic rugby

Le secret des paris, c’est de jouer sur un seul match, le bon. Le rugby, aussi facile puisse-t-il paraître pour les connaisseurs, ne déroge pas à la règle. Une fois que vous avez pris connaissance de nos conseils pari rugby pour tirer le meilleur des matchs qui sont au programme, reste encore à faire une bonne sélection pour ne garder que les meilleurs pronostics… Le handicap de l’équipe qui se déplace dans un duel de promus? L’équipe phare du championnat mais amputée de quelques éléments contre celle qui se déplace sans jamais faire d’éclats? Ou encore l’outsider qui se déplace pour gagner, mais avec ou sans handicap? Avoir un bon feeling sur des matchs est aisé, encore faut-il finir sa sélection et trancher. Voici quelques conseils.

Betclic

Comment trier ses pronostics rugby ?

Anticiper le scénario du match

Des équipes sont souvent réputées pour être rugueuses, voire opportunistes. Une équipe a beau être supérieure à une autre sur le papier, sur le terrain, une mauvaise entame peut tout changer. France-Argentine en est le plus bel exemple. Les Argentins, dominés sans pour autant plier, se sont montrés opportunistes en enquillant les drops et en mettant à profit les rares fois où les Bleus étaient indisciplinés. Résultat, un match devenu injouable pour l’équipe qui envoyait le plus de jeu.

Essai(s) ou pénalité(s) ?

Dans la même veine, les faits et le cours du match peuvent amener les équipes à en faire de même. Dans ce cas, il n’y aura plus rien à faire. Pensez bien que les différences de points entre drop ou pénalité (3) et essai (5, + 2 pour la transformation) peuvent faire basculer un pari secondaire. Une équipe à qui il reste peut de temps pour aller chercher un bonus offensif, ou la gagne mais qui perd de 4 points ou plus, peut dominer outrageusement sans marquer le moindre point, car il lui faut forcément un essai. Envisagez donc plusieurs physionomies avant de parier tête baissée. Que vous pariez sur un handicap ou un cut de points.

Être réactif

Jouer vite (et tôt), mais jouer bien. Là est tout le dilemme pour jouir d’un bon handicap, avec un matelas confortable, ou d’une victoire value. Il faut trouver la bonne balance entre infos et belle cote, quitte à jouer à moitié à l’aveugle. Une liste d’absents déjà avérés le mardi vaut n’importe quelle compo d’équipe. C’est d’ailleurs pour cela que parfois, on peut tout simplement ne pas jouer du tout avant un match, mais sur les sensations que l’on a en live. Agrémentées de nos premières impressions qui sont souvent les bonnes, elles peuvent amener à des paris pris à des conditions plus avantageuses. Sinon, les matchs qui se jouent en multiplex à 18 h 30 le samedi font le moins de bruit mais sont loin d’être les moins intéressants. 

Toujours filtrer avant de parier

Et oui, la méthode rugby n’est en fait que l’avant-dernière étape de votre sélection de paris. Entre les handicaps très bien choisis, les grosses modifications qui remettent tout en cause à la dernière minute… Le match que vous sentez depuis le dimanche dernier n’est peut-être finalement pas celui sur lequel vous devrez jouer beaucoup. Attention à ne pas tomber dans le piège des bookmakers ! Les conseils que nous vous avons donnés vous permettront de passer au crible cette sélection. Un ultime filtre pour niveler les mises et réduire les risques !

Betclic
Profitez des bonus !

Nous vous recommandons les sites ci-dessous pour vos paris rugby :

Newsletter rugby
A télécharger
Parissportifs.com